Tapez pour rechercher

Achat d’objets publicitaires : Quelles sont les erreurs à éviter ?

Devw208 28 juin 2018
Partagez
Lorsque le responsable marketing arrête son choix sur les périodes de distribution de cadeaux publicitaires, l’équipe s’active pour réaliser la planification d’achat. Quelques précautions sont à prendre lorsque l’entreprise contacte son fournisseur pour se lancer dans la commande d’articles. Certaines sociétés génèrent en effet, à contrecœur, des sorties d’argent pour optimiser le ciblage de clientèle. Pourtant, une telle opération ne doit pas être réalisée à l’aveugle, mais nécessite même une stratégie bien organisée. Voici donc quelques erreurs absolument à éviter pour effectuer avec succès l’opération cadeau publicitaire.

Faire appel à un vendeur intermédiaire

Il faut éviter à tout prix de solliciter le service d’une personne intermédiaire s’il s’agit de demander la production d’objets publicitaires. Le contrôle de qualité avant la fabrication en masse est important, or cette étape peut ne pas être exigée si la commande est lancée par un courtier. Normalement, une industrie chargée de concevoir, notamment des stylos personnalisés doit fournir un échantillon en guise de bon à réaliser. Une fois ce dernier validé par le client, la production de la totalité peut commencer. Des goodies de mauvaise qualité peuvent nuire à l’image de marque de l’entreprise, ce qui est absolument à éviter.

Passer la commande avant le Nouvel An chinois

La Chine est une destination très prisée pour les grandes entreprises qui ont l’habitude de commander des goodies pour les cadeaux publicitaires. De nombreuses industries capables de concrétiser les moindres détails de l’idée des clients y sont implantées. Aussi, les conditions sont vraiment intéressantes pour allier qualité et économie sur la production d’objets publicitaires. Ce qu’il faut absolument éviter, c’est de passer commande avant la célébration du Nouvel An. Les Chinois ont pour tradition de fêter ce grand jour durant 15 jours à un mois. Pour l’année 2019, l’année commencera le 05 février. Aucune entreprise ni magasin n’ouvre pendant cette période. Si l’achat est projeté avec cette date, la production se trouvera suspendue pour plusieurs semaines.

Attendre le dernier moment pour planifier l’achat

Se focaliser uniquement sur un fournisseur est déconseillé pour l’achat d’articles publicitaires. Comme toutes autres entreprises, celui-ci peut être confronté à des difficultés, et ne pas recevoir les commandes. Si le client, habitué à ce vendeur attend le dernier moment pour planifier la commande, un empêchement de ce dernier pourrait provoquer de nombreux désagréments. Il faut donc veiller à ce que le projet d’achat soit organisé quelques mois avant la prise de décision. Dans l’idéal, faire appel à plusieurs fournisseurs pour mieux éviter les cas d’imprévus.

Faire preuve d’avarice vis-à-vis du fournisseur

Même s’il n’existe pas encore de familiarité entre fournisseur et entreprise cliente, le paiement supplémentaire pour geste de courtoisie est toujours de mise. Afin de mieux entretenir une relation d’affaires, l’avarice ne doit jamais apparaître, et ce, même si le client se trouve en cas de difficultés financières. L’image de marque de l’entreprise devant constamment être préservée doit constituer une motivation importante pour payer en plus de la somme stipulée pour la fidélisation du partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *